PressTV Français

Ajoutée le 27 janvier 2019

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a déclaré qu’il ne voyait aucune raison de quitter ses fonctions.

Après que les États-Unis, qui convoitent le pétrole vénézuélien, ont reconnu le chef de l’opposition Juan Guaido, dans le cadre de leur énième tentative de déstabilisation à l’encontre d’un État qui refuse de se soumettre à leurs diktats, le président vénézuélien Nicolas Maduro a déclaré, le vendredi 25 janvier, qu’il ne voyait aucune raison de se retirer du pouvoir. « Je suis vivant et en bonne santé. Je ne vois donc aucune raison de démissionner », a déclaré Nicolas Maduro lors d’une conférence de presse.

Il a ensuite annoncé qu’un exercice militaire serait organisé du 10 au 15 février par les forces armées vénézuéliennes. « Les forces armées de notre pays démontreront que personne ne peut attaquer le Venezuela. Cet exercice militaire devra prouver la capacité de nos forces à protéger le sol, les côtes et les rivières du Venezuela. L’armée de notre pays a la capacité de contrer tout ennemi impérialiste voulant s’infiltrer sur le territoire vénézuélien » a réaffirmé le président légal du Venezuela.

Il a souligné que le peuple vénézuélien et les forces armées du pays empêcheraient les États-Unis de lancer un coup d’État dans le pays.

« Des millions de personnes, aux quatre coins du monde, savent parfaitement que le Venezuela est un pays démocratique et que la récente crise dans ce pays est alimentée par une tentative de coup d’État américaine », a déclaré Nicolas Maduro. Jean-Maxime Corneille, analyste politique, et Luc Michel, géopoliticien, s’expriment sur le sujet.